bombardements au Liban et pollutions marines

Publié le par Claude Rambaud

 

Communiqué de Presse
7 août 2006
logo Cap21
 


 
Marée noire en Méditerranée : CAP 21 demande l’envoi immédiat d’une mission d’expertise

CAP 21, le parti écologiste fondé par l’ancienne ministre de l’Environnement et candidate à la Présidentielle, Corinne LEPAGE, s’inquiète des conséquences écologiques et économiques de la pollution marine occasionnée en Méditerranée à la suite du déversement potentiel de 35 000 tonnes de pétrole lors de bombardements israéliens sur la centrale électrique de Jeih, au sud de Beyrouth.

CAP 21 déplore l’inertie du Centre régional Méditerranéen pour l’intervention contre les pollutions marines accidentelles (REMPEC) qui au-delà de simples conseils adressés aux autorités libanaises s’est contenté de mettre son unité d’aide en attente.

Alors que la nappe d’hydrocarbures lourds a souillé ces trois dernières semaines près de 80 kilomètres de côtes au Liban et menace le littoral turc et grec, CAP 21 demande à l’ONU ainsi qu’aux parties contractantes de la Convention de Barcelone (Communauté Européenne et vingt Etats du pourtour Méditerranéen) de prendre leurs responsabilités en déclenchant une mission d’expertise pour évaluer sur place l’importance de la pollution, les moyens à engager pour les opérations de nettoyage et appréhender les risques de dispersion.

Dans un contexte politique difficile et humainement dramatique, l’engagement d’une action commune des Etats Méditerranéens, de l’Europe et des Nations Unies contre la marée noire serait une première lueur d’espoir dans la voie du dialogue retrouvé et de la paix.

Eric DELHAYE, porte-parole Cap 21


Aller sur le site www.cap21.net

Si vous souhaitez ne plus recevoir de communiqué de presse de notre part, il suffit de nous contacter.


Publié dans cap21sante

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article